> Paris en colère (Mireille Mathieu, 1966)

Paris en colère
M. Vidalin – M. Jarre | Mireille Mathieu | France | 1966

Image de prévisualisation YouTube

Cette chanson vibrante, une des plus emblématiques de la voix de la France qu’a été Mireille Mathieu, est de toutes les commémorations de la France libre. Evoquant la détermination de la Résistance, la chanson personnifie la capitale qui de cette façon s’en trouve encore magnifiée dans tout ce qu’elle a d’insoumis et d’impétueux, et dans le modèle de courage qu’elle doit inspirer au monde entier. On ne peut que repenser au discours du général de Gaulle, qui en ce 25 aout 1944, proclame son célèbre « Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! ». C’est cela que Paris en colère remémore. Mireille Mathieu, quelque peu passée de mode depuis quelques années, reste toutefois une figure de la chanson française, et plus encore des chansons françaises, exaltation d’une nation libre. En 2004, la chanteuse avignonnaise avait été sollicitée par Bertrand Delanoë, maire de Paris, pour chanter à nouveau cet air à l’occasion du 60e anniversaire de la libération de Paris.

librationdeparis.jpeg

Le général de Gaulle entrant dans Paris libéré, en août 1944

Paroles ci-dessous :

 

Que l’on touche à la liberté
Et Paris se met en colère
Et Paris commence à gronder
Et le lendemain, c’est la guerre.
Paris se réveille
Et il ouvre ses prisons
Paris a la fièvre :
Il la soigne à sa façon.
Il faut voir les pavés sauter
Quand Paris se met en colère
Faut les voir, ces fusils rouillés
Qui clignent de l’oeil aux fenêtres
Sur les barricades
Qui jaillissent dans les rues
Chacun sa grenade
Son couteau ou ses mains nues.

La vie, la mort ne comptent plus
On a gagné on a perdu
Mais on pourra se présenter là-haut
Une fleur au chapeau.
On veut être libres
A n’importe quel prix
On veut vivre, vivre, vivre
Vivre libre à Paris.

Attention, ça va toujours loin
Quand Paris se met en colère
Quand Paris sonne le tocsin
Ça s’entend au bout de la terre
Et le monde tremble
Quand Paris est en danger
Et le monde chante
Quand Paris s’est libéré.
C’est la fête à la liberté
Et Paris n’est plus en colère
Et Paris peut aller danser
Il a retrouvé la lumière.
Après la tempête
Après la peur et le froid
Paris est en fête
Et Paris pleure de joie.

 

0 Réponses à “> Paris en colère (Mireille Mathieu, 1966)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres