> 99 Luftballons (Nena, 1983)

99 Luftballons (99 ballons de baudruche)
C. Karges – U. Fahrenkrog-Petersen | Nena | R.F.A. | 1983

Image de prévisualisation YouTube

En 1983, c’est bien plus que sa chanteuse, l’ouest-allemande Nena, que ce tube propulse au rang international. 99 Luftballons est en effet un des rares morceaux chantés en allemand à avoir connu la célébrité dans le monde entier (il sera n°1 des ventes pendant quelques semaines dans plusieurs pays européens)… ou plus précisément dans tout l’Ouest. Car l’envol des 99 ballons de la chanson, vus comme une attaque sournoise par un bande de militaires assez brutaux, symbolise bien la folle course aux armements (et la place critique de l’Allemagne dans celle-ci, coincée entre les Pershing américains et les SS-20 soviétiques, cf. la crise des euromissiles) dans la Guerre froide entre URSS et Etats-Unis et le raffermissement à outrance des positions dans les années 1980. A la fin du clip, l’espoir semble de mise : à six ans de la chute du mur de Berlin, la chanteuse, après avoir dénigré les « ministres de la guerre », laisse s’envoler un ultime ballon. Sera-t-il en mesure de passer à l’Est pour redonner l’espoir aux populations désireuses d’un nouvel avenir ?

Image de prévisualisation YouTube

A noter qu’en 2009, dans le cadre d’un programme de la chaîne franco-allemande Arte, Nena a accepté de rechanter 99 Luftballons, avec deux couplets, dont un inédit, en français. Mais c’est surtout le nouveau clip qui peut marquer, certes par ses couleurs détonantes, par la capacité qu’ont les ballons de mettre hors d’état de nuire les avions de guerre, mais surtout par ses références aux tensions du nouveau millénaire (les chaussures lancées sur un dignitaire sont une allusion aux chaussures lancées en 2008 sur le président Bush), découlant au moins en partie de l’effondrement du bloc soviétique et de l’accession des Etats-Unis au statut d’hyperpuissance politique et militaire.

crisedeseuromissiles.png

Dessin de Plantu (1983) sur la crise des euromissiles

Paroles ci-dessous :

 

 

Paroles originales

Hast du etwas Zeit für mich,
dann singe ich ein Lied für dich
von 99 Luftballons auf ihrem Weg zum Horizont,
Denkst du vielleicht g’rad an mich,
dann singe ich ein Lied für dich
von 99 Luftballons
dass sowas von sowas kommt.

99 Luftballons auf ihrem Weg zum Horizont
hielt man fïur UFOs aus dem All,
darum schickte ein General
Fliegerstaffeln hinterher
Allarm zu geben, wenn’s so wär’,
dabei war’n dort am Horizont nur 99 Luftballons.

99 Düsenflieger, jeder war ein grosser Krieger,
hielten sich für Capitain Kirk,
es gab ein grosses Fueuerwerk
Die Nachtbam haben nichts gerafft
und fühlten sich gleich angemacht,
dabei schloss man am Horizont 99 Luftballons.

99 Kriegs Minister, Streichholz und Benzinkanister,
hielten sich für schlaue Leute,
witterten schon fette Beute
Riesenkrieg und Wolkenmacht,
man wer hätte das gedacht,
dass es einmal so weit kommt,
wegen 99 Luftballons, wegen 99 Luftballons.

99 Jahre Krieg liessen keinen Platz für Sieger.
Kriegsminister gibt’s nicht mehr
und auch keine Düsenflieger.
Heute zieh’ ich meine Runden
seh’ die Welt in Tümmern liegen.
Hab’ ‘nen Luftballon gefunden,
denk an dich und lass ihn fliegen…

Traduction française

Si tu as un peu de temps pour moi
Alors je te chanterais une chanson
Sur 99 ballons
En route pour l’horizon
Si peut-être tu penses à moi
Alors je te chanterais une chanson
Sur 99 ballons
Et comment ceci a pu arriver à cause d’une telle chose

99 ballons
En route vers ton horizon
On les prenait pour des ovnis venant de l’espace
C’est pour cela qu’un général a envoyé
Une escadrille d’avions à leur trousse
C’était pour donner l’alarme s’il a fait ça
Et pourtant, il n’y avait là à l’horizon
Que 99 ballons

99 pilotes d’avions à réaction
Chacun d’entre eux était un grand guerrier
Ils se prenaient pour le capitaine Kirk
Cela a donné un grand feu d’artifice
Les voisins n’ont rien capté
Et se sentaient tout de suite provoqués
Et pourtant on a tiré à l’horizon
Sur 99 ballons

99 ministres de la guerre
L’ allumette et le gerrican d’essence
Se prenaient pour des gens malins
Ils flairaient un gros butin
Ils criaient : la guerre et voulaient le pouvoir
Mais qui aurait pu pensé cela
Qu’on en arrive là un jour
A cause de 99 ballons

99 années de guerre
N’avais même pas laissé de place pour les vainqueurs
Des ministres de la guerre, il n’y en avait plus aucun
Et aussi plus d’avions à réaction
Aujourd’hui je fais mes rondes
Je vois que le monde est en ruine
J’ai trouvé un ballon
Je pense à toi et je le laisse s’envoler

0 Réponses à “> 99 Luftballons (Nena, 1983)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres